De RepRap au kit clé en main : l’impression 3D à la portée de tous

RepRap (pour Replication Rapid Prototyper) est à l’origine un un projet de l’Université de Bath, ayant pour but la création d’une imprimante 3D volontairement ouverte et libre (Licence GNU), et succeptible de s’auto-répliquer (sous-entendez par là capable d’imprimer ses propres pièces la composant).

La communauté RepRap est aujourd’hui très développée, et nombreux sont les geeks, ingénieurs et autres petits curieux qui s’y intéressent, avec en ligne de mire la réalisation, à faible coût, d’un imprimante tridimensionnelle.

Et j’avoue faire partie de cette catégorie (sans pour autant être ingénieur). L’impression 3D me fait rêver. L’idée que, dans pas si longtemps,  je commanderai  en ligne mes pièces de rechange, goodies, figurines et autres gadgets et que je recevrai immédiatement un fichier que je n’aurais plus qu’à donner à mon imprimante pour impression me fascine. Les possibilités offertes par la customisation, l’édition et l’impression de pièces uniques me transportent.

Je fais partie de ceux qui croient que c’est une des prochaines grandes révolutions industrielles, à la portée du grand public, et que ça pourrait révolutionner notre façon de consommer. Une pièce de votre lave-vaisselle qui vous manque ? Le mécanisme d’éjection de vos capsules de café qui se casse un dimanche matin .. Hop, je télécharge la pièce, je l’imprime, et je jette définitivement ce vieux pot de café soluble périmé qui ne me servira plus … (pour autant que l’on ne tombe pas en manque de matériau d’impression, mais je vous connais, vous êtes prévoyants).

Lire plus

Rendez-vous sur Hellocoton !
FacebookEmail

Coca repart en campagne ..

PrtScr captureDans l’univers de la publicité, et avec la recrudescence des publicités vidéo que l’on constate sur les Internets, tant ce support devient incontournable au sein des populations adolescentes ou honteusement jeunes, certaines marques se démarquent (!!!) régulièrement en proposant des clips qui deviennent cultes par leur humour ou leur coté décalé, ou qui entrent carrément dans le langage courant et dans la culture en imposant des concepts forts.

C’est souvent le cas pour Coca-Cola, qui flirte avec la poésie-kawai (souvenez vous des jolis petits oursons) ou avec la sensualité virile et brute. Votre copine se souvient sans doute du beau gosse coca light et ses abdos d’acier, dégoulinants de sueur, et de ses muscles roulants sous sa peau pendant qu’il tond la pelouse (j’avoue que même en faisant pas mal d’efforts, je n’ai pas la même classe en salopette et vieux t-shirt quand je tonds la mienne .. En même temps, je n’ai pas non plus comme voisines les copines qui pique-niquent dans les clips Coca-Cola !).

Lire plus

Rendez-vous sur Hellocoton !
FacebookEmail

Taper le carton, le renouveau du jeu vidéo ?

logosJe m’y étais laissé prendre il y’a quelques jours, avec HearthStone, et il semble que la tendance tend à se confirmer, les jeux de cartes reviennent à la mode et envahissent le petit monde du jeu vidéo.

Comme le fait très justement remarquer le remarquable dossier dans le CanardPC n°284 (de cette quinzaine, donc), la conjonction du modèle Free2Play et la dématérialisation galopante ne pouvait qu’aboutir à la recrudescence de ces jeux dans nos écrans.

Et j’avoue que ça m’inquiète un peu, quant à l’impact que cela va avoir sur mes nuits. Jusqu’à présent, je conservais précieusement mes heures de sommeil, protégé que j’étais par la flemme de me lancer dans l’apprentissage des règles de jeux comme Magic The Gathering, par le manque d’envie d’aller me ruiner en boosters aux sachets brillants et multicolores (échappant ainsi à la frustration de ne trouver que des doublons après le déchiquetage consciencieux de quelques pochettes), et par l’horreur que représente pour moi d’aller m’isoler dans des lieux souvent sordides et malodorants avec quantité d’ados et de post-ados prêt à en découdre autour d’une table, classeurs à la main.

Mais là, le danger guette … Lire plus

Rendez-vous sur Hellocoton !
FacebookEmail

Twitter n’existe pas !

twittersignOui, c’est un peu brutal comme révélation, mais en même temps il faut savoir se dire les choses, et accepter l’évidence quand on l’a sous les yeux.

En fait, et pour être plus précis, je me suis aperçu que si je voulais garder un peu de raison (un minimum raisonnable en tout cas), il me fallait accepter que Twitter n’existe que quand je le consulte. Et que en dehors ce ces moments, rien, que dalle, peanuts ! Twitter n’est plus.

Il en va de ma survie mentale. Imaginez un peu : A chaque fois que je prends le temps de lire ma TimeLine, j’y découvre des tonnes de publications intéressantes, passionnantes, voire tout à fait urgentes et incontournables. Et ce quelque soit l’heure de la journée. La conclusion est donc immédiate : Au vu de toutes ces informations indispensablement passionnantes et urgentes, je ne peux pas, je ne dois pas quitter Twitter des yeux une seule seconde, au risque de passer à côté de l’immanquable !

Et là, tout se complique … Lire plus

Rendez-vous sur Hellocoton !
FacebookEmail

Ma vie dans le cloud et la tête dans les nuages …

cloudNous vivons une époque de grandes transformations. Nos cerveaux, nos sens, nos coutumes, nos cultures sont ballottés entre tous ces mouvements, ces tsunamis, qui révolutionnent jusqu’à notre façon de vivre.

Au delà ce ce titre qui sonne un peu comme un aphorisme zen, et de cette intro digne des pires éditos de Stratégies Magazine, se cache une réalité. Notre vie a changé ! Enfin la mienne en tout cas c’est sûr. Et parmi les changements qui rythment la vie de tous les jours, ceux induits par la révolution technologique du cloud pèsent plutôt pas mal dans la balance.

Imaginez qu’il y’a encore quelques années, pour protéger un quelque chose numérique, mon réflexe était de le mettre là où il serait le plus inaccessible ! Ou que pour écouter de la musique, il me fallait d’abord la posséder, physiquement ! Pathétique …

Fini tout ça .. je suis devenu un inconditionnel du Cloud…

Lire plus

Rendez-vous sur Hellocoton !
FacebookEmail

J’ai joué 20 minutes à … HearthStone

Voilà quelques mois (années ?) déjà que je ne joue plus régulièrement à World of Warcraft. Et je n’ai jamais été non plus un grand aficionado des jeux de cartes, que ce soit Might & Magic, Pokemon et autres déclinaisons.

 hearthstone-heroes-of-warcraft

 

Du coup, quand j’ai vu apparaitre HearthStone sur mes écrans radar, je n’ai pas sauté au plafond. D’aucuns pourraient même dire que ça m’en a touché une sans réveiller l’autre (mais j’essaie de les faire taire à grand renfort de neuroleptiques et d’anxiolytiques puissants, du coup, ils ne sortent pas trop de ma tête).

Lire plus

Rendez-vous sur Hellocoton !
FacebookEmail

Et si je changeais de mobile ?

Samsung-Galaxy-S4-vs-Apple-iPhone-5-vs-Nokia-Lumia-920Tiens, en voilà une question qu’elle est bonne. Je pense pouvoir même affirmer, sans le soutien d’études scientifiques de haut .. vol, que cette question va devenir une sorte de gimmick, de ritournelle de geek, qui n’attendra pas le printemps et va venir nous hanter dès la rentrée – La rentrée étant par convention fixée en septembre.

Cette question est d’autant plus d’actualité que je suis parti quelques jours aux Etats-Unis, et que curieusement, la première réaction de certaines de mes connaissances a été : – « Ah ouais ? Cool !! Si ça se trouve tu vas pouvoir ramener un iPhone 6 !! », les yeux pétillants de désir et un léger filet de bave démarrant sa lutte contre la gravité aux commissures de leurs lèvres poupines. Lire plus

Rendez-vous sur Hellocoton !
FacebookEmail

J’ai joué 20 minutes à … Rayman Origins

Vous l’avez surement constaté (mais si, c’est flagrant), mais les posts se font un peu rares ces derniers temps sur The Geek Bar. C’est mal, très mal !! Je m’étais promis de poster plus, quitte à poster des brèves ou de légers coups de coeur … et puis bon, l’appel de la procrastination, l’amas de boulot (et c’est rien de le dire) et la facilité déconcertante à publier tout et n’importe quoi sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter, avec leurs applis présentes sur tous les smartphones, contribuent surement à la mort lente des blogs amateurs et dilettantes - Un débat que je lancerai surement un jour de déprime sur ce blog tiens) ont fait que j’ai encore une fois délaissé ces pages au profit des messages de 140 signes max. et des photos de lolcats usées d’être trop partagées.

Et puis je ne fais pas que ne pas poster, je n’ai quasiment plus le temps de jouer non plus .. et là, je dis stop ! C’est totalement n’importe quoi !

Il était temps d’agir. Du coup, j’ai pris quelques jours de vacances. Bon officiellement, c’est pour terminer l’agencement du jardin, et de son abri, ainsi que boucler les bricolages en cours, et accessoirement de faire la tournée de mes amis médecins et cardiologues qui font montre d’une impatience presque maladive pour examiner les résultats de mes check-ups. Mais en fait, il n’en est rien … Les vacances, c’est surtout le bon moment pour retrouver le goût du jeu.

Et quand je dis le jeu, ce sont en fait tous les jeux. Pour vous dire, je m’organise une orgie ludique : Lire plus

Rendez-vous sur Hellocoton !
FacebookEmail

Orlinski fait sa jungle à Levallois

Un peu de culture dans ce monde de geeks.

J’étais tranquillement en train de déambuler dans Levallois (92), le nez plongé dans mes mails et dans les tweets du moment, tout en profitant un peu de ce début de printemps… Pour tout vous dire, j’attendais que ma progéniture sorte du conservatoire.

Et soudainement je bute contre un obstacle .. le temps de relever le nez de mon smartphone, en m’excusant déjà auprès du passant bousculé quand .. Aaaaaahhhh !  Un crocodile rouge, et donnant l’air d’être de fort méchante humeur qui plus est .

Hmmm … aucun doute, c’est un faux .. enfin un faux crocodile. Parce que sinon, c’est un vrai, un vrai Richard Orlinski, posé là, exposé là, pour le plaisir des passants.

Bonne idée de la mairie de Levallois d’offrir un peu d’espace à cet artiste, sculpteur depuis 2004, et qui fait dans le contemporain. Bon j’avoue que je ne suis pas fan du tout d’art contemporain, et que cet artiste m’était totalement inconnu (jusqu’à ce que Wikipédia passe par là – Ah tiens, il a mon age …). Mais là, je ne sais pas, j’ai vraiment accroché, sur les crocos, les panthères et les King Kong (tous rouges et noirs).

La matière est superbe, lisse, laquée .. Les formes, les facettes (comme ces premiers personnages en 3D des jeux vidéos de mon enfance), les reflets du soleil tombant : Tout est beau, à sa place, bien pensé. Et c’est terriblement accessible, contrairement à tant d’oeuvres dites contemporaines qui ne s’expriment pas même dans les musées.

Un vrai petit coup de coeur dans ce décor urbain.

Rendez-vous sur Hellocoton !
FacebookEmail

Kitty, Daisy & Lewis mettent le feu à la Maroquinerie

Encore une longue période sans billet. Certains même pourraient croire que je suis en train de mener des tests analytiques auprès des différents moteurs de recherche pour voir comment un blog peu visité, peu référencé et presque totalement inconnu peut encore perdre du poids dans les critères d’indexation des algorithmes de recherche.

Il n’en est en fait rien. Je suis juste un gros flemmard, spécialiste de la procrastination, et cultivant l’art de la bonne excuse (entendez par là : trop de boulot, pas assez de temps pour écrire, mal aux doigts, piscine, instance H4 SWTOR, …) pour toujours remettre à plus tard l’écriture du prochain billet. Et pourtant, y’en a des choses à raconter … Je pourrais aussi dire que le micro-blogging (twitteries en tous genres) tue le blogging, et qu’il est tellement plus simple de retweeter 140 signes qu’écrire un billet de 300 à 500 mots devient vite obsolette. Mais non, je ne le dirais pas, pas aujourd’hui en tout cas et pas dans ce post (ah ! procrastination, quand tu nous tiens …).

Kitty, Daisy & Lewis mettent le feu donc …

Lire plus

Rendez-vous sur Hellocoton !
FacebookEmail

Page Suivante →