Mulve : Même pas né, déjà mort ?

Comme c’était à prévoir, les autorités américaines et la puissante RIAA ont réagi rapidement, très rapidement même, à l’arrivée de Mulve en demandant la fermeture pure et simple du site.

Ceci dit, mulve.com était toujours opérationnel ce soir, contrairement à ce qu’annonce clubic.com dans son article du jour.

Je le sais .. j’ai essayé ! C’est mal, mais c’était à des fins purement scientifiques et informatives. Je prends des risques pour mon lecteur (qui n’est souvent personne d’autre que moi …).

J’ai même redécouvert un vieux Whitesnake, qui m’a replongé loin, bien loin, en arrière .. :)

Et même si je suis le premier à acheter mes CD, ou mes téléchargements, respectueux que je suis des droits d’auteurs (et surtout des auteurs que j’écoute et que j’apprécie), j’avoue que pouvoir découvrir des morceaux, voire même être souvent agréablement surpris, gratuitement et facilement reste quelque chose de très agréable, tentant, pour ne pas dire indispensable.

Cela fait longtemps que je ne compte plus sur la radio ou la télévision pour ce coté découverte (à part taratata évidemment, petit rayon de soleil dans la grisaille médiatique). Entre le matraquage organisé par les chaines pour promouvoir leurs artistes et leurs propres labels, et l’oblitération volontaire de tout ce qui pourrait apporter un peu d’authenticité et de fraîcheur dans notre platitude musicale récurrente … je dois dire que le téléchargement aléatoire (ou à peine dirigé) reste un plaisir dont j’ai du mal à me passer …

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote

Commentaires

2 Réponses à “Mulve : Même pas né, déjà mort ?”

  1. Tyldette le 30 septembre, 2010 10 h 45 min

    Ooohhhh, mon dieu, Whitesnake !!!! Ca me rappelle cette très belle balade « Is this love » et cette époque où j’écoutais Bon Jovi et les Gun’s en allant au collège… :)

    Rassures-toi, tu as quelque lecteur (ou lectrice plutôt).

    Je suis comme toi, j’achète tous mes CD parce qu’il faut faire vivre les artiste et que tout labeur mérite salaire. Mais j’aime aussi le téléchargement pour découvrir de nouveaux talents (et acheter derrière l’album). Ce moyen est très utile pour les amateurs de métal, comme moi, qui sont déçus par la radio et la télé. A croire que cette musique reste un non-dit, une mouvance hélàs bien ignorée des médias, alors qu’il existe des talents tellement incroyables…
    Non, nous ne sommes pas des satanistes incultes ! :)

    Bisous,M.

  2. Little Big Yoda le 30 septembre, 2010 12 h 00 min

    y’avait aussi du Cinderella, mais là, on verse dans l’exotique, le rare … :)
    Salut, lectrice M. …

Laisser une Réponse