Loppsi 2, c’est une belle lope-sa oui !

LOPPSI 2

Crédits : banlieue-monde.blogspot.com

La LOPPSI2 (Loi d’Orientation de et Programmation pour la Performance de la Sécurité Intérieure) à été validée par le constitutionnel hier, jeudi 10 mars, par le Conseil Constitutionnel.

Jusque là, rien de quoi intéresser le geek que je suis.

Certes, cette loi qui tombe dans le panier des nombreuses lois sécuritaires du gouvernement Sarkozy se distingue par un premier record : 13 dispositions de la loi ont été censurées par les sages du conseil. C’est la première fois qu’autant de dispositions d’une même loi font l’objet d’une censure.

Certes, les passages retoqués par le conseil font quasiment tous référence à des « affaires » récentes dans lesquelles notre gouvernement s’est pataudement enlisé, ou à des restrictions de certaines libertés chères à nos concitoyens (vidéosurveillance par des opérateurs privés,, contrôle d’identité par les polices municipales,  … ).

Mais bon, la vie politique continue – The show must go on. Et puis 13 articles rejetés, sur les 142 que compte au final ce texte de loi, c’est somme toute assez peu. Les peines plancher pour les auteurs de violences, perpet’ pour les meurtriers de personnes dépositaires de l’autorité publique, la vidéosurveillance (par des organismes publics cette fois), sont autant d’exemples qui eux ont passés haut la main les tests du conseil … Non, décidément, rien de l’agitation médiatique autour de ce fait divers politique n’aurait du normalement faire vibrer ma fibre cyber-révolutionnaire, déjà bien mise à mal depuis que ce même conseil laissait passer l’Hadopi honnie et haïe ! Conseil des sages .. mon fion ouais !

Vieux séniles inaptes à comprendre quoi que ce soit à ces technologies, et entourés d’experts qui écrivent « Jipègue » et « Jiffe » pour parler de format d’images dans leurs rapports !

Et oui ! C’est véridique .. vécu lors d’un rapport rendu par un expert près le Tribunal de Nanterre, dans une de mes vies antérieures, concernant une affaire impliquant un fournisseurs de services internet qui hébergeait d’immondes images d’une actrice de série AB a moitié dénudée …

Et l’expert en question avait une carte de visite plus haute que large pour faire rentrer tous les titres ronflant émanant tous de prestigieux instituts formant et abritant l’élite de notre belle nation.

Jiffe et Jipègue !! Il les a écrit tels quels en prenant des notes quand je tentais de lui expliquer qu’utiliser la fonction « rechercher » du menu de la barre des tâches de windows XP (oui .. une vie antérieure je vous ai dit !!) n’était surement pas adéquat pour lister l’ensemble des images correspondant à un pattern donné dans des clusters de données (Système DELL sous Linux/ReiserFS) d’une volumétrie de plusieurs dizaines de TeraOctets … Je me souviens encore du mal que j’ai eu à me retenir de rire devant son air inquisiteur et son costard 3 pièces acheté dans un magasin de province …

Ne ricanez pas trop .. c’est avec vos impôts que sont payés leurs honoraires, dont la taille est proportionnelle à la hauteur de leur carte de visite …

Loppsi2 donc .. Ah oui ! Non, moi ce qui a retenu mon attention, c’est l’article 4 qui valide les systèmes de blocage d’accès à certains sites, ou à certains pans entier du net, dans des cas précis. Certes, il est tout à fait honorable, sain et justifié de chercher à supprimer l’activité des sites mettant en avant des contenus pédo-pornographiques (puisque c’est de cela dont il est question) ! J’ai pour ma part collaboré, avec beaucoup de plaisir et d’engagement, avec les autorités compétentes (gendarmerie, police nationale, association Le Bouclier ) toujours dans cette fameuse vie (très) antérieure pour identifier et traquer ces malades, et parfois, avec grand plaisir, avoir pu participer, même indirectement, à leur identification et leur arrestation.

Ce qui est gênant dans cette approche législative servant une cause juste, c’est son inefficacité reconnue : les mêmes projets de loi ont déjà été abandonnés dans d’autres pays comme le relate l’excellent La Quadrature du Net.

Sans aller jusqu’à mettre en avant des arguments contestables, tels que les coûts directs pour les FAI contraints de filtrer des URL ou plages d’adresses, ou encore des effets de bords des technologies utilisées pouvant obérer toute une partie du net ne présentant aucun des aspects illégaux sus-cités, hissant la France à la hauteur des grandes nations telles que la Chine, l’Egypte, la Lybie ou la Corée du nord – Sans aller jusqu’à ces extrêmes cités plus à titre de provocation qu’autre chose (*grin*), il est quand même évident qu’il aurait été intelligent de regarder comment avaient fait nos voisins directs, comme l’Allemagne par exemple, pour endiguer ce problème (sur lequel beaucoup de pays d’Europe sont bien plus en avance que nous).

Et essayer de se poser un peu plus de questions sur les conséquences d’une telle loi, qui n’empêchera jamais la mise en ligne de ces contenus (déplacés généralement dans l’heure qui suit leur censure), mais qui poussera plutôt les auteurs à s’équiper de façon plus professionnelle et technique encore (anonymisation poussée, industrialisation de l’utilisation de sites miroirs, …) en les rendant encore plus inaccessibles et non-identifiables. L‘article du monde.fr du 10/02/10 propose une très bonne lecture de différents rapports traitant de ces sujets.

J’aurais préféré pour ma part que plus d’efforts soient mis en oeuvre dans la lutte contre les auteurs eux-mêmes, au lieu de vouloir stupidement enterrer les réseaux qui les diffusent, plus de moyens mis en oeuvre dans la protection de l’enfance, contre la lutte contre la récidive …

Mais non, ce pays préfère engraisser les experts « Jiffe & Jipègue » plutôt de donner des moyens à nos policiers et gendarmes, qui en auraient pourtant bien besoin (une fois n’est pas coutume, je suis fier de prendre leur parti, tant j’ai pu constater dans ce cas précis leur abnégation, leur engagement personnel et les efforts qu’ils mettaient dans cette lutte …). Ce pays préfère Hadopi et Loppsi, le financement des chanteurs quasi-suisses et l’inquisition aveugle, plutôt que le pragmatisme et le bon sens …

Loppsi, c’est bien une vraie lope-sa !

 

Crédits : Merci au site banlieue-monde pour son illustration de LOPPSI2 – Ma timidité naturelle m’a interdit de demander les droits d’utilisation de cette illustration – J’ai terriblement honte, et j’espère que ces crédits sauront me faire pardonner mon outrecuidance :)

 

 

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote
Tags :

Commentaires

2 Réponses à “Loppsi 2, c’est une belle lope-sa oui !”

  1. Tyldette le 11 mars, 2011 22 h 06 min

    Quel pamphlet, digne d’un J’accuse !

  2. Little Big Yoda le 11 mars, 2011 22 h 20 min

    J’aurais rêvé avoir le 10ème du talent d’Emile :)

Laisser une Réponse