Le CSA, la pub et les réseaux sociaux

Le CSA, magnifique institution qui depuis longtemps nous gratifie de décisions toutes les plus malines les unes que les autres vient de franchir encore un niveau (on s’approche quand même des niveaux bonus là, ça devient très très hard core). Lors de son assemblée plénière du 12 avril, décision à été prise par le Conseil de considérer les mentions de Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux comme des publicités pour ces même réseaux.

Donc, une émission de télé qui renvoie ses auditeurs sur sa page facebook, ou une émission de radio dont les journalistes mentionnerait Twitter comme source d’information à suivre par exemple, contrevient à la loi (cf . article 9 du décret du 27 mars 1992 prohibant la publicité clandestine). Paf !

Ca va être simple tiens. Et puis surtout, c’est tellement justifié. Je me demande pourquoi ils ne l’ont pas fait pour le Minitel à l’époque, ça aurait été amusant aussi.

Et cette décision tombe pile poil après le eG8, ou nos dirigeants ont fait preuve de tellement de phrases sibyllines (et tellement crétines), où l’avenir du net était à l’honneur.  Enfin avenir … Gouvernance, Prise de contrôle, gestion : Je ne sais pas si c’est vraiment de l’avenir dont on parle, mais ce qui est sur c’est que c’est un autre internet, nouvellement découvert par l’élite, qui se dessine. Je propose que nous, on garde le notre pendant ce temps là, parce que somme toute, il marche plutôt pas mal depuis 30 ans que les politiques ni les états n’ont pas mis leur nez dedans.

Le CSA, c’est quand même du grand n’importe quoi … Ca réveillerait presque mes vieux instincts anarcho-révolutionnaires tiens, c’est peut-être ça le coté positif.

No Passaràn !  Le jeunesse emmerde le Conseil National … (Salut à vous les nostalgiques).

 

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote
Tags :

Commentaires

Laisser une Réponse