J’ai joué 20 minutes à … Bastion.

Alors vous je ne sais pas, mais moi, depuis que je suis mature (« mature » est un mot d’une délicatesse infinie pour décrire un état mélangeant de façon totalement incongrue le vieillissement, l’amoindrissement de la passion pour les choses futiles, qui sont pourtant les plus passionnantes, et la supposée sagesse sensée nous toucher de son doigt ou de toute autre extrémité au fur et à mesure que s’accumulent les décennies au compteur), j’ai de moins en moins de temps à consacrer au jeu, d’une façon générale, et au jeu vidéo en particulier.

Oh, il m’arrive encore souvent de jouer jusqu’à tardivement à des jeux en ligne, provoquant même par mes absences dues à la fatigue la mort de mes petits camarades, mais il est loin le temps où je me jetais avidement sur tous les nouveaux titres, et encore plus loin celui où je finissait les dits titres, eussent-ils même plusieurs fins.

Ce n’est pas tant que je le regrette, notez bien. Je trouve un bonheur complet, et que je n’échangerais pour rien au monde, dans ma vie avec ma p’tite famille, c’est juste un constat de changement. Et du coup, ben je me suis adapté. J’ai accepté le fait que je ne jouerai plus à TOUS les jeux, et que si j’en finis un ou deux par an, c’est un grand maximum (pour info, le prochain sera Diablo III – Je mets de coté les jeux en ligne qui n’ont pas de fin, les fourbes ! Ceci dit, je risque de passer pas mal de temps sur SWTOR, GuildWars 2 et WildStar dès qu’ils sortiront – En parlant de WildStar, depuis que j’ai posé mes patounes dessus au Paris Game Week, je n’ai de cesse d’attendre la sortie de la beta !!!).

Fort ce de constat, je me suis habitué à ne jouer qu’à certains jeux, souvent mis en avant par la presse spécialisée de qualité (merci CanardPC), mentionnés par mes amis ou découvert au hasard de salons, conventions et évènements ludiques de tout poil. Et en plus à n’y jouer que très peu .. quelques dizaines de minutes, voire parfois quelques heures, pour me faire une idée.

Bon, ça va que ce sont des jeux que l’on me prête ou que j’ai l’occasion de découvrir chez les dits amis, parce que vu les prix, ça ferait quand même cher les démos au final (tiens, soit dit en passant, éditeurs qui ne me lisez pas, si vous voulez que je joue quelques minutes à un jeu, et que j’en parle, n’hésitez pas hein .. un mail, une adresse, et hop .. j’en fais mon affaire :) ).

Bref, je me suis dit que du coup ça pourrait être amusant de vous raconter un peu ce que j’en ai pensé de ces quelques minutes de jeu … Ca change un peu du test en bonne et due forme (pour lequel je n’aurais de toute façon aucun talent journalistique) et c’est une approche différente qui peut peut-être donner une vision différente .. Tous les lecteurs de la presse spécialisée (écrite ou en ligne) ne passent pas des dizaines d’heures à tester toutes les possibilités d’un jeu ni toutes ses fins .. Souvent, on installe, on découvre, on joue un peu, on oublie et on efface pour stocker ces archives de nos données professionnelles qui s’accumulent par Teras entiers dans nos serveurs de fichiers.

Je lance donc officiellement la série « J’ai joué 20 minutes à … » .

Et je démarre avec Bastion de SuperGiant, un petit hack’n’slash sympathique, coloré, dispo pour à peine 14€ sur Steam.

Tenté justement par ce coté un peu cartoonesque, proche de Dofus et Wakfu dans les couleurs et les graphismes, je me suis laissé amadouer.

Et je doit dire que mes 20 premières minutes sont bien sympathiques. Un premier petit défaut cependant , inhérent aux décors en 3D isométrique, le personnage se déplace par sauts de puce diagonaux. Impossible de suivre une allée sans doser savamment les touches haut et gauche, donc on y va en tirant des bords, comme un cavalier sur un échiquier ou un breton en voiler à l’entrée de la rade de Brest. Perso, j’aime pas, mais on s’y fait … Ca devient un peu plus gênant dans les combats quand il faut se retourner, courir, refaire face, parer, tirer, rouler sur le coté (ouais mais le coté, c’est une diagonale improbable alors ça aide pas quand on est fatigué …), mais bon .. on s’y fait, même en 20 minutes.

Le concept narratif temps réel (un narrateur vous raconte votre progression au moment même où celle-ci se déroule, tout en la faisant coller à l’histoire de fond (a.k.a. background)) est une vraie trouvaille, surtout que le narrateur (en tout cas en VO) à une vraie voix de type qui raconte bien les histoires, chaude et qui gratte un peu sur les fins de phrases, et que son discours s’adapte à vos écarts (en tout cas, c’est bien l’impression que ça donne, et ça, c’est plus impressionnant que Siri qui essaie de m’expliquer qu’elle comprend rien à mon agenda …). Nouveau, rigolo, et très prenant .. du coup on a envie de se balader partout rien que pour entendre le gars là (the stranger dans le texte) raconter qu’on est en train de se perdre ..

Le décor, qui tombe du ciel au fur et à mesure que l’on avance, change du fameux brouillard de guerre, ou du blur trop vu dans d’autres productions ..; Surtout que là, ça tombe de partout et du coup, ça confère au jeu un dynamisme permanent qui fait que je me suis pas ennuyé une seule seconde ..

Coté combats, bouton gauche, bouton droit pour les armes, un coup spécial, une parade, une esquive en roulant (bon, ok, en diagonale) .. du grand classique, mais avec des armes au chouette design, avec une gestion de la puissance en fonction de la durée du clic et plein d’animations chatoyantes … et des bestioles qui arrivent par vagues, ou qui sortent de trucs qui tant qu’on ne les a pas détruits continuent à remplir l’écran .. bref, c’est bien dosé, c’est bien rythmé, c’est peu lassant (encore une fois, les 20 premières minutes hein …). J’aime bien ..

A noter aussi, un coté un poil stratégie/RGP. Chaque niveau permet de faire des découvertes, qui à leur tour permettent d’agrémenter son ‘Bastion’ de nouveaux bâtiments, qui eux-mêmes offrent de nouvelles fonctionnalités : Officine de potions, forge pour améliorer ses armes .. Et il y’en a des améliorations, des plans de nouvelles armes, des choses à trouver.

Et comme on ne peut porter que 2 armes et n’avoir qu’un coup spécial, il faudra faire les bons choix dans ses points à dépenser en améliorations, et dans ses équipements à l’entrée des niveaux ..

Bref, 20 minutes plutôt amusantes, pleines de bonne surprises et de découvertes, et qui pour le coup m’ont donné envie d’y passer un peu plus de temps ..

 

A vous de voir, et de me dire,  si ces impressions sont partagées …

 

 

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote
Tags :

Commentaires

Laisser une Réponse