Duostina – L’étrange alchimie entre musique, jeux vidéo et cinéma

Je souffle un peu sur la poussière qui s’est accumulée ici pendant mon absence (travail, soucis de santé – je peux dire sans prétention que j’ai marqué des points sur la fin d’année dans la série pénibilité urbaine), et hop .. comme neuf. Le zinc est presque rutilant sous ses taches de cafés et ses ronds collants des derniers mojitos, prêt à servir à nouveau.

Et j’attaque l’apéro avec un coup de coeur geeko-musical, une chouette initiative, une surprise comme le net sait parfois en provoquer. Merci donc à Antonin, qui a eu l’excellente idée de me faire découvrir une partie de ses travaux, et notamment ce projet Duostina (aussi sur facebook), lancé en janvier 2011, mettant en musique (pour ne pas dire en scène) des grands thème du cinéma, des séries et des jeux vidéos.

Au menu du CD né de la passion d’Antonin Charrel (à la basse) et de Sébastien Arcos (au piano) on retrouve entre autre :

Bref, que des morceaux sympathiques et qui sonnent particulièrement bien avec ce duo Basse/Piano. Parce qu’un bon YouTube vaut mieux qu’un long teasing, vous pouvez retrouver des extraits de l’album ci-dessous :

 

 

J’avoue ma subjectivité, mais j’ai toujours été particulièrement fan des duo un peu jazzy, piano/basse ou guitare/basse (que d’heures passées à écouter se répondre Christian Escoudé et Charlie Haden, les yeux perdus dans la pénombre d’un petit bar jazz parisien à la discothèque bien fournie et aux cocktails accueillants, quoique bien chargés en rhum …). Mais fi de mes souvenirs d’ancien combattant du quartier latin ..

Les ptits gars de Duostina réussissent à conjuguer efficacement leurs accents jazz, le monde du jeu vidéos et ceux du cinéma et des séries, un exercice qui n’est pas si simple quand on a pris le temps de s’y essayer au moins une fois .. (je ne vous décrirais pas les essais multiples et répétés d’Arthur, charmant ado de 15 ans, s’entraînant sur le piano familial à retrouver les thèmes de Zelda et de Monster Hunter, mais je peux vous assurer qu’il a dressé les deux oreilles en entendant l’extrait des thèmes d’occarina of time de nos deux compères, ce qui du coup va m’obliger à ressortir ma Warwick Corvette pour l’accompagner piteusement dans ses prochains essais .. merci en passant Antonin, sur le coup, ça me facilite pas la vie tes essais musicaux là .. :) ).

Pour continuer dans la subjectivité, je ne peux que vous encourager à écouter les extraits et à vous précipiter sur le bouton [Ajouter au Panier - 5€] pour commander votre exemplaire avant qu’il n’y en ai plus, et que vous ne passiez pour le dernier des ignares lors des prochaines soirées entre geeks mélomanes.

Et parce que je me suis régalé en le faisant, je vous invite aussi à vous balader un peu sur leur site Cinema Concerto et à découvrir par exemple le teaser du spectacle Manifesto, ou les extraits de leur tournée italienne – Un chouette univers jazzy, pour accompagner les courts métrage de Johan Bollenbach. Ca ne pourra que vous donner envie d’aller les voir à Paris, à la Comédie Nation,  les 20 et 21 décembre.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
FacebookEmail
Tags :

Commentaires

2 Réponses à “Duostina – L’étrange alchimie entre musique, jeux vidéo et cinéma”

  1. Candice le 13 décembre, 2011 11 h 31 min

    Un bel article leur rendant bien hommage, merci pour eux, enno espèrant que tes lecteurs apprécient.

  2. e cigarette brand le 8 juin, 2014 5 h 54 min

    e cigarette brand

    Jeu vidéo, Humour, Zen, Actualité Geek, Vidéo, Musique, Internet, Réseaux Sociaux : The Geek Bar

Laisser une Réponse