Coca repart en campagne ..

PrtScr captureDans l’univers de la publicité, et avec la recrudescence des publicités vidéo que l’on constate sur les Internets, tant ce support devient incontournable au sein des populations adolescentes ou honteusement jeunes, certaines marques se démarquent (!!!) régulièrement en proposant des clips qui deviennent cultes par leur humour ou leur coté décalé, ou qui entrent carrément dans le langage courant et dans la culture en imposant des concepts forts.

C’est souvent le cas pour Coca-Cola, qui flirte avec la poésie-kawai (souvenez vous des jolis petits oursons) ou avec la sensualité virile et brute. Votre copine se souvient sans doute du beau gosse coca light et ses abdos d’acier, dégoulinants de sueur, et de ses muscles roulants sous sa peau pendant qu’il tond la pelouse (j’avoue que même en faisant pas mal d’efforts, je n’ai pas la même classe en salopette et vieux t-shirt quand je tonds la mienne .. En même temps, je n’ai pas non plus comme voisines les copines qui pique-niquent dans les clips Coca-Cola !).

Cette fois-ci, sans doute lassé par le manger-bouger (so 2012!) et les 5-fruits-et-légumes-par-jour (tellement mainstream), et sans doute aussi pour lutter contre la modération, le géant de la boisson gazeuse US nous offre un tout nouveau concept : « The Happiness of Movement » – Le mouvement, c’est le Bonheur – avec un clip rythmé et dans lequel chacun de vous se reconnaîtra forcément .. dans une scène ou une autre. L’idée .. simplissime, mais tellement vraie. La joie entraîne le mouvement, et réciproquement.

Et il suffit de le lire pour se dire que c’est flagrant ! Toutes les manifestations de joies se traduisent généralement par des mouvements, que ce soit des sauts de joie, des bras qui se lèvent, un poing rageur qui se ferme en hurlant un « Yes! » contenu ..

A part peut-être quelques anglais perfides et flegmatiques, qui haussent à peine un sourcil quand ils gagnent au loto .. mais bon, peut-on vraiment tenir compte de cette population insulaire ..

Bref, le nouveau gimmick pétillant est né : The Happiness of the Movement » ! Une nouvelle façon de répondre au problème de l’obésité et d’inciter au mouvement, tellement en vogue outre-atlantique, mais en sortant du coté moralisateur et en allant chercher du coté du plaisir et du bonheur .. 2 arguments biens plus sympathiques au final.

Et puis, cela s’inscrit parfaitement dans les standards du moment. Je suis même surpris que l’incontournable Happy de Pharell ne soit pas de la partie. Happiness sera donc surement le concept fort de cette année 2014, et je dois dire que ça me va bien .. Je suis un croyant et fervent pratiquant du concept depuis déjà quelques années …

Pour illustrer tout ça, s’il fallait vous convaincre encore qu’on va manger de la joie à toutes les sauces, je vous offre un version de Happy par John Butler Trio, en session live dans la salle de rédaction d’un grand quotidien national il y’a quelques jours ..

Le bonheur est en mouvement .. tout le monde s’y met !

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote
Tags :

Commentaires

Laisser une Réponse