J’ai joué 20 minutes à … Wakfu

wakfu

 

Mais attendez ? .. On parle bien de Wakfu, le jeu développé par Ankama ? Le Wakfu qui est venu compléter Dofus il y’a déjà plus de 7 ans (pour sa version beta fermée) et officiellement depuis 2012, celui qui existe aussi en bande dessinée et en anime .. Oui ! Celui-là même.

Mais pourquoi ? Pourquoi maintenant ? .. Alors je n’ai de cesse de le répéter, ce blog n’est pas voué aux tests exhaustifs des tous derniers jeux sortis (il existe pour ça une presse spécialisée très active, et qui fait parfaitement son boulot), et la série « J’ai joué 20 minutes à … » encore moins. C’est juste un endroit où j’aime bien stocker mes impressions, mes ressentis volontairement subjectifs et affectifs, sur des jeux que je découvre, ou redécouvre, au moment où ça arrive.

Et là, ça vient d’arriver. C’est aussi surtout parce qu’Ankama va tenter l’expérience du Free 2 Play sans limitation de contenu sur un de ses serveurs Wakfu (Dathura en l’occurence) avec une nouvelle boutique dédiée pour l’occasion, depuis mi-novembre.

C’était donc le moment parfait pour replonger dans cet univers bien particulier, mélange de Kawaï (et j’avoue avoir un faible pour la direction artistique de Dofus/Wakfu, au point d’avoir encore des peluches Chacha (et d’autres) qui traînent un peu partout dans la maison), d’humour pour jeunes et surtout moins jeunes, de clins d’œils permanents aux films et séries cultes.

20141124_114046_Amber_Cyborg_Nolariod

 

Après avoir usé jusqu’à la corde les mécanismes de Wildstar jusqu’à ce que presque tous les joueurs désertent le Nexus, après avoir lâchement abandonné ArceAge avant même d’avoir atteint le niveau max (la honte, mais j’en reparlerai surement dans un billet dédié .. tant de potentiel, tant de gâchis), et parce que n’avoir qu’un seul jeu « actif » ne suffit pas à ma boulimie, fut-il Borderlands: the pre sequel, il me fallait un endroit où mmorpéger (1er groupe, transitif si on a plusieurs PC) avec mes co-guildeux.

Et curieusement, l’annonce du passage en F2P a fait mouche chez les plus jeunes comme chez les plus âgés. Tout le monde a spontanément créé un nouveau personnage, et tout le monde est reparti affronter les pious et autres wapins qui peuplent les premiers niveaux !

Etonnant ? Pas tellement. Tous ceux qui ont touché un jour à Dofus ou Wakfu, tous ceux qui ont regardé un anime ou feuilleté un manga issu de cet univers, savent qu’il est presque impossible de résister aux graphismes et à l’humour omniprésent qui peuplent le monde des Douze.

Me voilà donc reparti, et le bonheur commence à la création du personnage. 16 classes totalement délirantes (dont les récents Eliotropes, Zobals et Steamers) parmi lesquelles il est quasiment impossible de faire un choix.

Wakfu_Characters_by_gueuzav

 

Impossible aussi de les décrire toutes (mais l’encyclopédie sur le site est là pour ça), mais j’avoue avoir quelques coups de cœur, assortis de remontées de souvenirs de l’époque Dofus, pour les plus décalées d’entre elle. Les Zobals, dont les caractéristiques varient en fonction du masque qu’ils arborent (les Zobals Masqués … et ouais, forcément ..), ou les Ecaflip, guerriers amoureux du jeu et pour qui tout se joue sur un « pile ou face » ou sur un grattage de carte.. Joueur dans l’âme j’avoue que j’adore cette dernière, qui apporte une dimension de suspense, de tension et de joie/frustration en fonction du tirage. Un peu comme cette tension qui précède le tirage du loto, billet tremblotant à la main, quand les 2 premiers numéros sortis sont cochés sur la grille … J’irais bien proposer à la FDJ un de ces jours de faire un partenariat avec Ankama, pour intégrer leurs jeux dans l’univers Dofus (imaginez un bureau des rêves, où des sacrieurs, des iop et autres Eniripsa iraient proposer leurs fantasmes devant une réceptionniste ogre un peu blasée, avec l’humour d’Ankama et le côté décalé des vidéos de l’agence Y&R … et réciproquement pour injecter des personnages Wakfu sur les cartes à gratter et sur les grilles de loto).

Mais revenons à l’écran de sélection .. mon choix va finalement se porter sur un Sram, petit assassin fourbe et sournois. La classe a l’air particulièrement rigolote à jouer, tant en solo qu’en groupe, et le costume me fait penser à Coluche dans la vengeance du serpent à plume …

la-vengeance-du-serpent-a-plumes_115534_35742

Wakfu, dès les premières minutes, c’est de l’humour, de l’humour et encore de l’humour. Décalé, un peu masqué pour les plus jeunes, mais toujours présent. C’est aussi un mode de jeu particulier avec lequel, je l’avoue je prends plaisir à renouer : le tour par tour. Fi donc des clics épileptiques, et des mains posées comme des poulpes sur les claviers pour pouvoir espérer gagner une partie Starcraft II, terminé le regard concentré et le geste précis pour aligner un headshot en plein saut dans ShootMania, ou encore la combinaison impossible de touches pour enchaîner le dernier trickshot dans CoD en multi .. Non, là il faut réfléchir un peu, maîtriser ses sorts avec leurs effets et contre effets, connaitre ses co-équipiers (car c’est en multi que ce mode de jeu prend tout son sens) et leurs capacités, jouer avec le terrain et les monstres en face, pour enchaîner les actions et s’assurer une victoire. Parce que s’il est tout mimi-choupi, Wakfu n’en est pas moins très technique dans ses combats, et la maturité et l’expérience l’emportent souvent sur le skill pur (ce qui soyons honnête m’arrange plutôt).

Et quand mes compagnons de jeu vont se coucher (les pauvres, ils ne sont pas tous insomniaques), Wakfu regorge encore de plein de possibilités, entre l’artisanat, le housing et l’économie du jeu, pour atteindre ce moment où la fatigue l’emporte et ou je peux enfin filer me coucher. Il faut dire qu’Ankama laisse la part belle aux joueurs pour jongler avec l’économie du jeu, puisque chacun peut par exemple tout récolter, sauvagement comme des américains dans une forêt canadienne ou des multinationales faisant la joie de nos adolescents dans une forêt amazonienne auquel cas les ressources ne repoussent plus, ou en conscience et avec le respect d’un environnement durable en replantant soigneusement après ses récoltes pour garantir un renouvellement utile à tous .. Et de fait, c’est aux joueurs de réguler tout ça avec un système politique permettant d’élire des gouverneurs, et de nommer des forces de l’ordre (la polisse) qui vont tenter de réguler tout ça .. Un coté sandbox agréable, s’il ne vire pas au cauchemar, mais curieusement, ça a l’air de plutôt bien fonctionner.

Des heures de jeu, et de rire, en perspective donc en attendant les prochaines grosses productions (oui, je pense surtout à EverQuest Next, qui tarde à annoncer qu’il va tarder à venir).

Bref, j’ai joué 20 minutes à Wakfu, sans doute même un peu plus au premier lancement, et je me dépêche de finir de rédiger ce billet pour y retourner …

 

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote
Tags :

Commentaires

Laisser une Réponse