G Watch R – Android Gear, no fear !

LG G Watch RLG est de retour avec une montre connectée dans la série Android Wear. J’avais déjà eu l’occasion de jouer avec un modèle précédent sans être totalement convaincu, le produit étant vraiment jeune et plein de défauts (oserais-je dire « pléonasme » ?), et j’attendais donc un peu plus de ce nouveau modèle, gentiment prêté par Damien la bidouille, le dealer high-tech officiel de ce blog.

Ouvrons donc la boite de  ce nouveau modèle, le LG G Watch R (W110) : La montre, son socle chargeur, un cable USB et un adaptateur secteur. Rien de superflu, mais tout est là pour commencer à l’utiliser.

Au menu des nouveautés, un écran tactile rond avec une belle définition, un bracelet toujours aussi cheap d’apparence mais au moins est-il maintenant doublé d’un revêtement anti-transpiration (le précédent est tout en plastic et se transformait en machine à suer du poignet au bout de 10 minutes), un récepteur pour mesurer la fréquence cardiaque, un baromètre, des capteurs gyroscopiques et accéléromètre, un micro pour la fonction vocale « OK Google » intégrée et la garantie des ingénieurs coréens que le boitier résiste à la poussière et à l’eau. Un joli petit concentré de technologie donc.

Un processeur Qualcomm Snapdragon 400 (1.2Ghz) se charge de faire tourner la bestiole sous Android Wear, et pour le coup, je n’ai pas constaté de ralentissements ou d’effets « freeze » lors de l’exécution des applications. Techniquement donc aucun souci … ou presque. Toutes les applications fonctionnent telles que prévu, la mesure de la fréquence cardiaque est même plutôt très fiable (j’ai, par acquis de conscience, comparé les résultats avec des mesures faites au même moment sur mon tensiomètre personnel – et oui, j’aime me prendre la tension régulièrement, c’est ma grande passion), mes 58 bpm au repos étant joliment affichés sur le petit écran circulaires.

Pourquoi le presque alors ? La batterie mon bon monsieur, la batterie ! La montre gérant sa connexion avec votre téléphone via BlueTooth, elle ne se contente pas de mettre la batterie de votre téléphone préféré à genoux deux fois plus vite que d’habitude, mais elle consomme aussi pas mal de son côté, et même si l’écran repasse rapidement (trop parfois) en mode basse consommation (éclairage faible, écran minimaliste), l’exemplaire que j’avais chargé à bloc durant la nuit n’a pas tenu jusqu’à 23h sur la journée où je l’ai testé. S’il faut donc la poser sur son socle dans la journée, cela devient une vraie contrainte et un vrai frein à l’utilisation.

banner1

Mais mon vrai problème avec cette montre, au bout de ma journée d’utilisation, reste le même que celui que j’avais eu il y’a quelques mois déjà .. A quoi cela sert-il ? Enfin, à part me donner l’heure, ce qu’elle fait au demeurant fort bien. Je suis un geek hein, vous le savez, et donc, j’aime les objets inutiles (et donc totalement indispensables la plupart du temps), mais là .. je sèche.

Alors oui, elle me signale que j’ai de nouveaux mails ou messages, un rendez vous en approche, ou encore elle est capable de me donner l’estimation de mon prochain trajet (voire m’afficher une carte miniature, illisible bien sur). Mais au final, dès que je veux lire, ou faire une action ou une recherche, je dois sortir mon téléphone. Et du coup, l’intérêt de la montre disparaît totalement. Lancer une recherche sur la reproduction des escargots nains en milieu acide via une commande vocale « OK Google » est certes amusant (même si vos voisins de table de ce restaurant bobo-chic cher et fade, où vous ne retournerez pas c’est sur,  vous prennent au final pour un individu marginal aux déviances inavouables), mais quel intérêt si je dois ensuite sortir mon téléphone pour voir les résultats. Autant sortir le téléphone en premier lieu.

banner2

Idem avec la prise d’appels téléphoniques .. Je vois sur ma montre qui m’appelle, et si je veux répondre, il faut que mon téléphone soit au moins en dehors de ma poche (parce que sinon, j’entends rien .. et mes voisins de table de ce restaurant mentionné plus haut on l’impression que je parle avec mes organes génitaux, et que ceux-ci, curieusement, me répondent …).

Donc non, vraiment, à part peut-être savoir qui vient de m’envoyer un mail, et donc potentiellement différer un peu sa lecture (mais je ne fais pas partie de ces gens dont la vie s’arrête instantanément dès qu’ils reçoivent un message, et ne peut reprendre son cours anormal qu’après en avoir pris connaissance), je ne vois pas l’intérêt ..

Notez bien que cela n’a rien à voir avec la qualité et la technicité de la montre hein .. Les p’tits gars de chez LG ont fait du bon boulot c’est sur. Mais à 270€ (un peu moins chez Amazon) c’est plutôt le concept initial de l’objet qui est en cause .. ou alors ça y’est, je suis passé de l’autre côté, c’est peut-être moi qui suis obsolète.

 

 

 

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote

Commentaires

Une Réponse à “G Watch R – Android Gear, no fear !”

  1. Fitbit prend votre activité en … charge | The Geek Bar le 26 février, 2015 16 h 16 min

    […] surface isolante des plus efficaces. Deux bons points donc quand on a déjà expérimenté certains objets qui deviennent vite désagréable à […]

Laisser une Réponse