Cybook Ocean, le Bookeen en grand large

Cybook Ocean - BookeenUne fois n’est pas coutume, je vais vous parler de lecture. Et plus exactement de liseuse électronique, ou eReader. Autant jouer la carte de la franchise, je suis un fervent utilisateur d’une liseuse Kindle depuis déjà un bon moment, et j’avoue que ça a radicalement transformé mon rapport à la lecture.

J’aime toujours autant les beaux livres papier hein, ne vous y trompez pas, et feuilleter (avec grand soin) les chatiments d’Hugo dans La Pléiade au coin du feu reste un luxe et un vrai plaisir, surtout si c’est accompagné d’un Pur Malt de qualité .. Mais pour autant, quand il s’agit de lire chez le dentiste ou dans le métro, ou même en vacances, le eReader reste incontournable.

Avoir à disposition des dizaines de livres en quelques secondes (et donc ne pas payer un supplément pour la valise qui transporte les livres de toute la famille quand nous partons pour un roadtrip dont nous avons le secret), pouvoir les transporter partout dans une poche de son blouson, et surtout, en ce qui me concerne pourvoir lire plusieurs livres en même temps, et choisir à la volée, sont autant d’atouts qui permettent de basculer dans la lecture électronique. Surtout depuis l’apparition des écrans à encre électronique, qui ne fatiguent pas les yeux, et reste suffisamment légers pour remplacer idéalement les premières éditions de mes romans préférés qui sont souvent encombrantes.

Bref, je suis déjà client …

C’est sans doute pour ça que Damien la bidouille, ce troubadour des produits innovants, a gentiment pensé à moi pour tester et donner mon avis sur la petite dernière de Bookeen, le Cybook Ocean.

A l’ouverture de la boite, première impression : C’est grand, c’est large ! La tablette assume fièrement ses 8 pouces (là ou un Kindle par exemple ne s’étale que sur 6 » – Soit 76% de surface de lecture en plus – C’est à peu près la différence entre un roman en édition luxe et un format poche). J’avoue que si c’est surement un plus pour les personnes qui affichent les livres en caractères de grande tailles (puisqu’ils peuvent du coup mettre plus de texte), c’est pour moi plutôt un inconvénient .. J’ai essayé, et la tablette ne tient plus dans la poche intérieure de mon blouson. Et donc, implique d’avoir un sac/pochette/mallette pour transporter la bestiole lors de ces déplacements, et ça, c’est pas terrible (car oui, disons le tout de go, j’aime à me promener dans les rues parisienne les mains dans les poches .. le nez en l’air, pour autant que mes chaussures aient des semelles larges et étanches).

Mais il en faut pour tous, et cet écran large est assez joli, avec une belle définition (1024x768px). Autre point intéressant, le rétro-éclairage réglable, qui permet de lire même dans le noir, et de n’être pas gênant en pleine lumière et de gérer intelligemment sa batterie. Une option que j’aimerais bien voir arriver sur mon Kindle tiens ! Pour le reste, réglage de la taille, changement de fonte, toutes les personnalisations présentes sur ce genre de produit sont aussi là sur le Cybook Ocean. L’écran est tactile (multi points), et permet de « swiper » les pages (même si je vous l’avoue je préfère les petits boutons tactiles hors écran .. et ça évite les traces de doigts). Le coté tactile ceci dit, reste pratique pour saisir du texte (pour les recherches notamment, ou l’achat de livres).

Coté connexion, WiFi et USB sont de la partie, et il est assez simple d’envoyer ses PDF ou autres documents numériques sur la tablette. Au pire, une petite utilisation de Calibre suffit pour convertir quelques formats récalcitrants. Le catalogue a l’air assez complet (j’ai trouvé les dernières parutions et quelques vieux titres sans souci) et les prix constatés identiques à ceux de la boutique Kindle Amazon. Il faut cependant noter la gestion DRM (Gestion des Droits Numériques) au travers d’Adobe Digital Edition, qui n’est pas le système le plus simple.

Au final donc, un beau produit, français de surcroît, mais qui reste un poil lourd (en comparaison de mon vieux Kindle), avec un écran large (un plus pour les uns, un inconvénient pour moi) et une belle finition (aluminium et verre), même si à l’usage les arêtes s’avèrent un peu coupantes ce qui gène la lecture après plusieurs dizaines de minutes.

Reste le prix, annoncé à 179€, qui fait un peu peur. L’écran est certes plus grand, et français,  cela justifie t’il 3 fois le prix d’un Kindle ?

 

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote
Tags :

Commentaires

Laisser une Réponse