Fitbit prend votre activité en … charge

Fitbit ChargeJe le sais, j’ai un faible pour les titres dignes de l’almanach Vermot, au mépris le plus total des règles de référencement et du sacro-saint SEO. C’est comme une pulsion, comme un TOC, je ne peux pas me contrôler.

Mais qu’importe, l’essentiel y est pour présenter le dernier petit gadget trouvé sur mon bureau (et bien sûr déposé par le magnifique, l’incroyable, le somptueux Damien la bidouille, grand dealer d’objets connectés devant l’éternel.

le Fitbit Charge, comprenez le petit dernier des bracelets d’analyse d’activité et de sommeil proposé par la marque.

Voilà un moment déjà que je voulais essayer un des ces bracelets, dont, je l’avoue, l’utilité m’échappe un peu au final. Mais bon, le geek qui sommeille en moi (enfin .. c’est une image bien sûr) n’a de cesse d’attiser ma curiosité. Merci Damien donc, ce test de quelques jours va finalement me permettre de me faire une idée.

Présentation sobre, le bracelet en lui-même, un cable pour le recharger sur n’importe quelle prise USB et un dongle (USB lui aussi) pour la synchronisation avec votre PC/Mac. L’installation est on ne peut plus simple, que ce soit pour la synchronisation bluetooth avec votre smartphone (iOS/Android) ou à l’aide du fameux dongle sur votre desktop. Au final, on pourra consulter les mêmes infos au travers des applications ou de son navigateur, j’y reviens tout à l’heure.

En terme d’affichage, très simple aussi. Un simple bandeau affichant l’heure, ou les infos de base sur votre activité (nombre de pas, d’étages parcourus).

20150222_140121

Et premier constat, le bracelet est léger, à un point tel qu’on l’oublie totalement au bout de quelques secondes. De plus, et contrairement à mes craintes initiales, aucun problème de transpiration sous le bracelet, le plastique étant recouvert d’une surface isolante des plus efficaces. Deux bons points donc quand on a déjà expérimenté certains objets qui deviennent vite désagréable à l’usage.

Coté mesure d’activité et de sommeil, l’essentiel est présent : Mesure du nombre de pas (podomètre), du nombre d’étages montés/descendus, des heures de sommeil, des réveils et des périodes d’agitation. Sur les quelques jours où je l’ai testé, c’est assez cohérent dans les mesures, qui correspondent bien à l’activité mesurée. Du coup, je peux vous le dire aujourd’hui, je me réveille au moins une fois par nuit (mais ça, je le savais déjà), je me rendors assez vite, et j’ai entre 12 et 20 périodes d’agitation, qui peuvent durer plusieurs minutes (ce que me confirme ma charmante épouse, qui n’est pas connectée).

Tableau de bord Fitbit - Google Chrome_2Analyser mes activités sur Fitbit - Google Chrome

Ayant indiqué ma taille et mon poids à Mr Fitbit, il en déduit ma consommation de calories dans la journée. Bref, ça fonctionne bien, et j’avoue que le simple fait d’avoir le bracelet et de savoir que je vais pourvoir checker mes stats le soir (il suffit de s’approcher de son desktop une fois le dongle installé pour que la synchronisation se fasse automatiquement, ou d’utiliser les fonctions bluetooth de son portable) me pousse à délaisser les ascenseurs, et à ne plus hésiter à marcher. Bingo donc pour l’activité. Reste à savoir si cet effet stimulant dure dans le temps.

Tableau de bord Fitbit - Google Chrome

 

Autre point intéressant, la fonction de réveil (par vibrations) pendant les « bonnes » périodes de sommeil pour éviter les réveils difficile : Autant être honnête, le réveil dans mon cas était toujours aussi difficile, mais bon .. je suis un ours. Au delà de ça, le bracelet peut aussi indiquer les appels entrants sur le petit écran. Utile .. ou pas. Et l’autonomie annoncée de 7j à 10j n’a pas l’air mensongère.

Une petite déception quand même : Après avoir conservé le bracelet pendant 1h de Yoga suivie d’1h de renforcement musculaire ( (c) BodyPump), aucune « activité intense » n’a été mesurée, et rien dans mes nombre de pas ou d’étages parcourus n’indiquait une hausse particulière. J’en conclus que le bracelet mesure bien ce qu’il sait mesurer, mais se limite à cela.

En conclusion, une expérience intéressante, et qui justifie quand même l’acquisition de ce genre d’objet (enfin si le budget de 183€ ne vous rebute pas), notamment pour l’analyse des phases de sommeil et de l’activité journalière. Mais sans aucun intérêt pour les sportifs et les amateurs de fitness dont les efforts ne seront pas compris ni analysés correctement par le Charge.

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote
Tags :

Commentaires

Laisser une Réponse