Blue Mo-Fi, le casque pas conçu pour les MoFo

20150319_224246Ne jamais se contraindre, aller toujours plus loin dans le titre putassier .. the sky is the limit !

Mais ce nouveau test, propulsé comme il se doit par Damien la bidouille, valait au moins un titre de cette trempe. Une double surprise, un peu comme un effet kiss-kool ou un double hit combo.

Mo-Fi donc, pour « Haute Fidélité Mobile », un terme qu’il va surement falloir ajouter à sa liste de mots clés tant je suis persuadé que ce type de casques va conquérir un public toujours plus avide de nouveautés.

Mais reprenons tout depuis le début calmement. Au delà de son look (et je reviendrai sur les caractéristiques esthétiques et pratiques de la bête plus tard), Blue (plutôt connu pour ses micros) nous gratifie, avec ce casque Mo-Fi, d’un modèle de casque amplifié, destiné aux audiophiles.

Tant que l’on n’active pas l’amplificateur intégré, le son ressemble à tous ces sons de casques fermés, avec des bonnes dynamiques et des basses bien présentes, en isolant totalement du monde extérieur .. ce qui provoque parfois même un certain inconfort d’écoute. Ce n’est pas mauvais, mais ce n’est pas non plus une révélation. Non, le choc, le premier effet, survient quand on bascule le petit interrupteur de l’amplificateur intégré sur ‘ON’. J’étais sceptique, je l’avoue, mais on bascule d’une écoute vue et revue dans un nouveau monde .. l’audiophilie au casque !

Du jazz au classique, des voix aux timbres des instruments anciens .. du rock progressif au rap hard core, j’ai envoyé tous mes disques tests, avec le même plaisir auditif à chaque fois. C’est aussi prenant, aussi émouvant même, qu’un système d’écoute à haut rendement. Ce qu’il convient d’appeler une claque auditive ! Bref, une excellente surprise, qui pour une fois pourrait faire sortir un casque du lot …

 

Mais …

20150319_221257

Mais il y’a le deuxième effet Kiss-Kool ! Au delà du look très techno de l’appareil (pas si mal d’ailleurs, je trouve .. j’aime bien ce coté Terminator, et les matériaux sont de qualité), ce casque est une vraie torture au bout de quelques minutes d’utilisation. Il est lourd (le poids de l’ampli), mais surtout, il serre les tempes comme une vierge de fer ou des poucettes pendant les plus beaux jours de l’inquisition. Au bout d’un quart d’heure, j’avais l’impression que mes yeux allaient sortir de leurs orbites sous l’effet de la pression, un peu comme si on enlevait sa combi pressurisée sur Mars.

Il y’a pourtant une petite molette de réglage pour ajuster justement la tension des bras articulés qui supportent les écouteurs. Etait-elle cassée, ou juste inutile, rien n’y fait .. à gauche comme à droite, ça écrase la tête !

Et c’est bien dommage, parce que malgré une qualité d’écoute simplement incroyable, tout le plaisir est gâché par ce manque de confort mécanique.

Le casque a, du coup, beau être vendu avec une pochette de protection, des câbles de qualité dorés à l’or fin et tout un tas d’accessoires dans une boite très luxe, à un prix avoisinant tout de même les 330 €, et offrir un son dément, il va falloir corriger ce défaut de confort pour qu’il puisse trouver sa place sur le marché.

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote

Commentaires

2 Réponses à “Blue Mo-Fi, le casque pas conçu pour les MoFo”

  1. Clementine le 26 mars, 2015 11 h 41 min

    Bon site Web ! J’aime surtout sa grande perspicacité et les articles peuvent être intensément pensés. Je me pose la question de savoir quelle façon je pourrais être informé à chaque fois qu’un différent article a été posté. Je me suis abonné à votre flux, alors ça devrait faire l’affaire ! Bonne continuation et à bientôt !

  2. Little Big Yoda le 28 mars, 2015 15 h 44 min

    Merci beaucoup. Laissez moi votre email (via le formulaire contact), je pourrais vous ajouter à la liste des personnes qui reçoivent automatiquement les nouvelles publications, même si celles-ci sont relativement rare en ce moment …

Laisser une Réponse