Ma vie dans le cloud et la tête dans les nuages …

cloudNous vivons une époque de grandes transformations. Nos cerveaux, nos sens, nos coutumes, nos cultures sont ballottés entre tous ces mouvements, ces tsunamis, qui révolutionnent jusqu’à notre façon de vivre.

Au delà ce ce titre qui sonne un peu comme un aphorisme zen, et de cette intro digne des pires éditos de Stratégies Magazine, se cache une réalité. Notre vie a changé ! Enfin la mienne en tout cas c’est sûr. Et parmi les changements qui rythment la vie de tous les jours, ceux induits par la révolution technologique du cloud pèsent plutôt pas mal dans la balance.

Imaginez qu’il y’a encore quelques années, pour protéger un quelque chose numérique, mon réflexe était de le mettre là où il serait le plus inaccessible ! Ou que pour écouter de la musique, il me fallait d’abord la posséder, physiquement ! Pathétique …

Fini tout ça .. je suis devenu un inconditionnel du Cloud…

Lire plus

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote

Gmail Bug – J’ai glitché, chef !

gmail

Gmail

Pas mal de remous ce week-end, et quelques chiffres qui viennent de crever le haut de la toile : Gmail, le mailer gratuit proposé par Google vient de connaitre un nouveau hic (glitch dans la langue de la perfide albion), qui aurait atteint plus de 150.000 comptes. Les symptômes vont de mails perdus, voire même des historiques de certaines discussions, ainsi que des attachements réduits en poussière numérique pour ceux qui pouvaient encore se connecter (certains comptes ont été simplement désintégrés).

Ca ne représente au final que 0.08% des comptes Gmail, mais quand même, ça doit picoter quand on fait partie de cette élite.

Et du coup, ça repose la question de la sécurité des données – La réponse apportée par le systèmes de Cloud Computing vient peut-être de trouver quelques limites avec cet épisode rare, mais marquant. Or s’il y’a bien un domaine dans lequel le cloud excelle, c’est le stockage de masse (Spotify, Mac Apple Store, Steam : Autant d’applications ou de marchands qui utilisent ces technologies pour stocker et distribuer leurs produits virtuels) Lire plus

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote

Mulve encore down, mais plus pour longtemps …

Le nouveau site proposant du téléchargment de musique sur internet, mulve.com, et visant à remplacer à la fois Napster, les BitTorrents, e-mule, e-donkeys et autre peer-to-peer est encore victime de son succès et propose un laconique message à ses utilisateurs, expliquant que la charge a fait exploser les serveurs (il devrait être remis en oeuvre dans quelques heures, et renforcé).

mulve is down

mulve is down

Mulve, c’est un client ultra-léger (pas plus de 2 Mo), et vraisemblablement vierge de tout virus, cheval de troie et autres vers, qui se connecte à un nuage de serveurs (Cloud is the future …) hébergeant au total plus d’une dizaine de millions de titres musicaux prêts à être téléchargés en toute illégalité.

Porté notamment par le réseau social russe Vkontakte (et surement d’autres qui m’échappent totalement), et hébergé par de mutliples serveurs à la localisation encore bien dissimulée, le nuage Mulve risque de compliquer la tache des surveillants généraux d’Hadopi en n’offrant plus aucune prise à leur système de surveillance.

La technologie colle encore une petite claque à la lenteur des législateurs qui rend ridicule et périmée les moindres textes de loi avant même qu’ils ne sortent (ce qui n’empêche pas ces textes d’être votés, décrétés, appliqués au détriment même de la constitution).

Mais c ‘est peut-être un pas vers une autre façon de penser, qui consisterait à prendre de l’avance avec la législation et de mettre en place des système de forfaits,  donnant droit au téléchargement illimité d’oeuvres copyrightées (parce qu’il FAUT rémunérer les artistes, les créateurs … mais nourrir un lobby de producteurs et de politiques sur leur dos, non .. décidément ça serait de la malbouffe numérique). D’autres pays le font déjà, et avec beaucoup d’efficacité parait-il.

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote