Rift : I can get … satisfaction.

RiftCa faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé, et j’avoue que ça fait du bien …

Samedi après-midi, pris d’une pulsion soudaine, animé d’une envie incontrôlable, je me suis précipité chez mon vendeur favori de jeux vidéos, et j’ai été acheter mon édition de Rift à moi, rien qu’à moi ! Ça m’a pris un peu comme une envie d’uriner quand t’es au cinéma, ou pendant un entretien d’embauche …

J’avais bien sur joué à la beta, avec ses évènements programmés, et son lot de bugs, plantage et horde de kikoolol de tous horizons. Et j’avoue que ça m’avait bien plu …

C’est évidemment très proche de WoW, suffisamment en tout cas pour que les habitués d’Azeroth prennent en main le bébé et son interface en moins de temps qu’il n’en faut à un réacteur nucléaire japonais pour monter en température. Mais en même temps, ça apporte pas mal de fraîcheur au genre.  Lire plus

FacebookTwitterGoogle+EmailPinterestTumblrEvernote